Katell Nicol, ex-libraire, blogueuse et jeune bibliothécaire

bib4Expérimenter en bibliothèque passe de toute évidence par l’humain. Cependant, la focale Innovation est souvent portée sur l’outil ou le contenu et tend à détourner notre regard des artisans qui dessinent le métier. Katell Nicol, blogueuse de Tu l’as lu (stucru)?, ex-libraire devenue assistante de conservation à la bibliothèque des Champs Libres à Rennes, fait partie de ces nouveaux bibliothécaires.

Un bon déjeuner et une besace remplie d’idées ont façonné notre jolie rencontre et le présent billet. Parce que l’ADN de let it bib est dans le croisement des différents métiers du livre, la foi en l’avenir des collections – même physiques (si, si) –, le souhait de partager avec ses lecteurs une boîte à outils facile d’usage et inspirante et… une réelle envie d’expérimenter.

Selon Katell, à quoi ça ressemble une bibliothécaire ?

Difficile de répondre puisque Katell ne « se sent pas tout à fait bibliothécaire » – d’où le jeu du masque.

Elle est spécialisée Ados : aux acquisitions (en plus de la jeunesse et la BD), au département des collections, et en service public, puisqu’elle s’occupe du pôle Ados de la bibliothèque, La MeZZanine, et des animations qui y sont proposées.

_DSC0763  _DSC0768  _DSC0774

Pour accueillir les ados, dans leur diversité, Katell mêle savoir-faire et savoir-être avec délicatesse : si elle connaît très bien les différentes collections (imprimés, musique, cinéma, jeux de société, jeux de consoles), elle sait tout aussi bien bricoler, notamment lors des ateliers Tempo, insufflés par sa collègue Hélène Le Goff de l’Action culturelle. Tous les mercredis, et sans inscription, les ados sont invités à un temps ludique ou créatif, avec ou sans intervenant : créer un logo, customiser son agenda, fabriquer ses badges, etc. Alors, Katell serait-elle une sorte de couteau suisse ?

Libraire ?

Premier métier et métier de cœur de notre bibliothécaire, la librairie est le lieu où elle a fait ses classes, avec bonheur. Katell a commencé sa carrière de libraire dans la fameuse librairie Mollat, à Bordeaux. Et puis il y a eu Virgin, à Rennes, pendant quinze ans, jusqu’en 2013, quand l’enseigne a fermé tous ses magasins en France et licencié 1000 salariés, après une grève solidaire inattendue. Katell était responsable du rayon Jeunesse et BD indé.

De la grève, elle retient un souvenir ému. Le Virgin de Rennes était notoirement atypique et rempli de bons vendeurs un peu rebelles. Dont Katell et les désormais disquaires de It’s Only. Elle nous raconte ce moment de sentiments mêlés lorsqu’elle a pris le train pour relayer les camarades dans le Virgin occupé des Champs-Élysées, son sac de couchage sous le bras, heureuse de dormir « dans le rayon des poches ». Il y a quelques semaines, elle a eu la curiosité d’aller dans le Tati flambant neuf qui a remplacé sa librairie. Dans ce qui fut « son » rayon, on trouve désormais… des culottes.

Un peu de nostalgie, mais surtout beaucoup de curiosité plus tard, elle se reconnaît une faculté à tourner la page assez vite.

Une nouvelle génération de bibliothécaires est en marche ?

Une génération capable de s’inspirer du passé, mais décomplexée, délestée du poids des habitudes puisque, par définition, elle n’en a pas, d’habitudes. À voir Katell, on est tenté de le penser. Sa réponse : « oui, une nouvelle génération est en marche, mais tant que des concours sanctionnent le ticket d’entrée, la porte est dure à forcer ».

_DSC0782   _DSC0787

Katell reconnaît la chance qui a été la sienne au moment où elle cherchait du travail et pense être « exactement à la bonne place » pour elle aujourd’hui. Aux collections, en ados, en bibliothèque.

Et le rapport à l’espace, aux usagers ?

L’aspect social de la bibliothèque (en général) lui plaît de plus en plus, et elle apprécie particulièrement le côté « cour de bas d’immeuble » de La MeZZanine. « Certains usagers se sont rencontrés là » et s’y retrouvent, jouent ensemble, font ce qu’ils veulent en dehors du regard des bibliothécaires.

L’espace a été créé au printemps 2013, avant son arrivée. Cependant, aujourd’hui, Katell fait partie des visages qui incarnent le lieu. Certains des usagers ados la tutoient, quand ce ne sont pas les adultes, qui connaissaient la libraire, et la retrouvent, ravis.

_DSC0751   _DSC0756

_DSC0754  _DSC0769   _DSC0810

La MeZZanine est « un lieu vivant, pas soumis au silence, confortable et ouvertement réservé aux adolescents ». On peut aussi bien y avoir accès à un livre, un jeu, une appli, un ukulele. Ici on s’exprime, on s’amuse, on crée, on laisse libre cours à sa créativité. Les tables thématiques (le bleu, le street art, « À la rentrée je me mets à… »), impeccablement mises en scène par Katell, sont aussi drôles qu’intelligentes.

Ça apporte quoi de venir d’ailleurs ? C’est quoi le plus du libraire ?

La véritable expertise du libraire devenu bibliothécaire, et de Katell en particulier, c’est de très bien connaître les collections, d’être polyvalent, réactif, de prendre des initiatives, de savoir mettre en scène ses coups de cœur par post-it, stickers, et autres bandeaux et mots, personnels et investis. Vive et cultivée, ce qui n’est pas un gros mot et reste une qualité appréciée des lecteurs en quête de conseils, partageuse et accessible, Katell s’investit, à La MeZZAnine comme sur les réseaux sociaux, et les usagers le lui rendent bien.

_DSC0786   _DSC0826

Et les dix ans du blog ?  On fête ça ?

La bibliothèque n’est pas le seul terrain de jeu de Katell. Elle est aussi l’auteure du blog Tu l’as lu (stucru)? où elle égrène billets doux sur les livres qu’elle aime, belles images sur ce qu’elle fabrique (de la couture notamment) et anecdotes touchantes sur ses filles qui grandissent.

Cette année, un an avant les Champs Libres, Tu l’as lu (stucru) ? fête ses dix ans, « l’âge de la puberté » comme l’écrit Katell. Si celle-ci est lucide sur la baisse générale d’attractivité et de fréquentation des blogs, détrônés aujourd’hui par les modes plus conso d’Instagram et Facebook, elle a choisi de ne pas quitter pour autant la blogosphère tout de suite.

Elle a recentré son propos sur les bouquins et adopte, selon certaines, une posture «moins incarnée». Elle a surtout envie que la fête soit belle et nous mitonne avec tendresse une généreuse surprise.

Car si Katell la discrète a de l’or au bout de sa plume, elle a surtout ce talent sans pareil, aussi utile en librairie, en bibli que dans la vie : aimer son temps et aimer les gens.


Le blog de Katell


Bibliothèque Les Champs Libres
10, cours des Alliés
35000 Rennes
02 23 40 66 00
http://www.bibliotheque-rennesmetropole.fr/

 

Publicités

9 réflexions au sujet de « Katell Nicol, ex-libraire, blogueuse et jeune bibliothécaire »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s