L’Autre Lieu, Le Rheu

_DSC0502Plusieurs chemins mènent à L’Autre Lieu : heureux tiers-lieu, boîte à possibles et, surtout, lieu de l’altérité. Un lieu où l’on s’ouvre à l’autre, où l’on se rencontre, « au-delà du livre » et des différences. L’Autre Lieu est une médiathèque à vocation sociale qui a l’ambition, plus que du vivre ensemble, du bien vivre ensemble.

L’Autre Lieu, c’est une pluralité d’espaces (1500 m2 en tout), dessinés par l’architecte Jean-François Golhen. À l’étage, un auditorium (79 places), où l’on a croisé de jeunes instrumentistes de l’École de La Flume avant une audition, une salle consacrée aux animations, où les tapis ont des allures de bonbons, et une mezzanine-passerelle modulable et son quatuor de tables. Au rez-de-chaussée, la médiathèque, aux volumes généreux, grand ouverte, une salle d’expo, de jeux vidéo, un coin café…

À L’Autre Lieu, la culture n’est pas une enclave, mais un refuge. Lumineux. Utile et ouvert à tous. Des services et acteurs sociaux y sont d’ailleurs installés pour faciliter les démarches et mixer les publics : point accueil emploi, mission locale, permanences CIDFF, assistants sociaux, CPAM, Start’Air Insertion, CIAS…

Regarder, écouter, se connecter, vivre sa ville, déguster, buller… La signalétique de la médiathèque incite au butinage, à la flânerie, comme l’interminable banquette qui serpente à l’orée de l’espace Jeunesse. Ces verbes incarnent bien l’esprit de l’équipe et du lieu, humble et créatif, soucieux d’adapter ses réponses aux pratiques réelles des usagers.

_DSC0235  _DSC0266  _DSC0529

Ici ou là des résurgences du passé, un pan de torchis. Parce que pour se sentir pousser des ailes, on cultive ses racines. Les collections ont investi la cour de la ferme de la Mare, bâtie en 1836. Avec les enfants de l’accueil de loisirs et les sérigraphes de l’Atelier du Bourg, les anciens ont partagé leurs recettes oubliées : P comme pied de cochon, R comme riz au lait… De ce collectage et des ateliers intergénérationnels associés sont nés les premiers titres de la belle collection L’Autre Lieu : des livres uniques et numérotés, à emprunter. Une démarche populaire et sensible, à l’image des cinquante portraits légendés des Rheusois réalisés par Philippe Henry lors du lancement Ce qui nous nourrit. L’identité communale, forte, de la Cité-jardin et des Tablées a trouvé dans L’Autre lieu une chambre d’écho.

Chemin de verdure, chemin des goûts, chemin des sons aussi. Prendre le temps de l’écoute et du repos, c’est ce à quoi nous invite l’œuvre de l’artiste-designer Isabelle Daëron, Bibliophonie, banc sonore en forme de bosquet. Véritable outil de médiation des actions menées à l’intérieur, on s’y installe aux beaux jours. À L’Autre Lieu, on trouve aussi des playlists soignées, du streaming équitable* et une ribambelle de partitions.

_DSC0521  _DSC0256-1  _DSC0255

Et si innover, c’est réaliser ce dont tout le monde rêve comme une évidence, L’Autre Lieu l’a fait. À l’image de cette boîte aux lettres pour rendre ses documents quand la bibliothèque est fermée…

* Promis, on en parle bientôt sur ce même site 😉


Podcasts de Canal B en 5 épisodes : Ce qui nous nourrit par Philippe Henry, photographe

Un article sur le site de Rennes Metropole


L’Autre Lieu
8, rue du docteur Wagner
35650 Le Rheu
02 23 42 39 60
http://lautrelieu.fr/

Advertisements

3 réflexions au sujet de « L’Autre Lieu, Le Rheu »

  1. Franchement ? Je trouve que tout est trop à sa place avec le même « design » que dans toutes les nouvelles bibs ! Pour moi ce n’est pas une bibliothèque publique mais une bibliothèque d’architecte.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s